L’église de Saint-Eustache : une histoire mythique, patriotique et symphonique

 

Le lundi, 20 mai dernier, dans le cadre de la 10e Journée nationale de Patriotes, célébrée à Saint-Eustache, a été lancé l’ouvrage L’église de Saint-Eustache : une histoire mythique, patriotique et symphonique, une production de la Corporation du moulin Légaré et dont la recherche et la rédaction me furent confiées. Plus de 200 personnes se sont données rendez-vous au Centre d’art la Petite église afin de lancer en grande pompe l’ouvrage en question ainsi que le tout nouvel audio-guide Sur les traces des patriotes, projet auquel j’ai aussi étroitement collaboré. La Première ministre du Québec, Mme Pauline Marois, nous a par ailleurs fait l’honneur de sa présence.

À titre d’auteur, ce projet de publication a été des plus motivants. Le défi était de taille. Je devais faire un livre « grand public ». Mais quel est l’intérêt de produire un ouvrage sur l’histoire de l’église de Saint-Eustache sachant pertinemment que plusieurs chercheurs de la région ont déjà écrit sur le sujet dans le passé, et ce, avec une rigueur qui n’a d’égal que leur passion. Il fallait trouver du nouveau. En effet, l’objectif premier de ce livre est d’illustrer l’histoire de ce bâtiment patrimonial dans une perspective iconographique. Pour ce faire, j’ai eu recours à une imagerie diversifiée, souvent nouvelle. Plusieurs fonds d’archives publics et privés ont été mis à profits. Quantité de photos anciennes furent dépoussiérées, mais aussi de vieilles cartes postales, des plans d’architectes inédits, des dessins et des gravures, voire même des photos récentes d’une qualité artistique exceptionnelle provenant de photographes amateurs.

            Il fallait trouver du nouveau, dis-je. Effectivement, la valeur documentaire de cet ouvrage réside aussi dans le fait qu’il contient quantité de nouvelles représentations. D’une part, de nouvelles sources archivistiques ont aussi été exploitées, principalement pour la période post-insurrectionnelle (la reconstruction). D’autre part, je me disais que si les patriotes de 1837 ont fait connaître l’église de Saint-Eustache au niveau national, c’est le passage de l’Orchestre symphonique de Montréal entre ses murs qui l’a fait connaître au niveau international. En conséquence, j’ai eu un plaisir fou à découvrir la genèse de cette histoire. D’ailleurs, pour ce chapitre, j’ai pu compter sur des collaborateurs de renom, notamment nul autre que Charles Dutoit.

            Érigée entre 1780 et 1783, l’église de Saint-Eustache a subi, au cours des années, bon nombre de travaux. Mon ouvrage retrace ainsi de manière chronologique les principale étapes de son évolution. Le livre est notamment disponible à la Maison de la culture et du patrimoine de Saint-Eustache au coût de 20 $.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *