Jean-Baptiste Lalande

Jean-Baptiste Lalande naît à Saint-Eustache le 20 juillet 1792. Il est issu du second mariage de son père Jean-Baptiste Lalande et de Félicité Leduc.

Jean-Baptiste Lalande épouse en premières noces Marie Fortier à Saint-Eustache le 5 août 1811. Il se marie ensuite avec Marie-Sophie Meilleur le 5 juin 1820 au même endroit. Les divers recensements nous donnent quelques détails sur la vie de Jean-Baptiste Lalande. Nous savons qu’il est un cultivateur résidant sur le rang Fresnière à Saint-Eustache.

Il participe à l’un des plus importants rassemblements politiques tenus à Saint-Eustache le 14 avril 1834. L’assemblée, convoquée par les familles constitutionnelles De Bellefeuille et Globensky, prend cependant un virage inattendu. En effet, elle est « détournée » par des partisans patriotes. Les loyaux de Saint-Eustache, dont Lalande fait parti, sont donc obligés de poursuivre leur réunion chez le notaire Globensky où ils adoptent 5 résolutions allant à l’encontre des 92 Résolutions du Parti patriote. De plus, les bureaucrates obtiennent l’appui de 215 personnes présentes à leur assemblée. Jean-Baptiste Lalande est l’un des signataires de l’adresse.

Étrangement, après cette incursion dans le camp loyal, Lalande est considéré comme étant compromis en 1837 par le curé Paquin qui réalise un inventaire de l’allégeance politique de ses paroissiens en 1839. De plus, il est jugé d’une manière encore plus radicale puisqu’il est qualifié de rebelle par le docteur Charles O’Doherty qui réalise un recensement des habitants de Saint-Eustache en 1839. Jean-Baptiste Lalande meurt à Saint-Eustache le 3 mars 1851 à l’âge de 58 ans.

Ce contenu a été publié dans Biographies, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *