Louis Adam

Louis Adam est né et est baptisé à Saint-Eustache, le 25 février 1809. Probablement prénommé Louis-Joseph à la naissance, il est le fils de Joseph Adam et de Marie-Céleste Desforges. Les recensements de l’époque nous confirment qu’il est cultivateur et journalier résidant sur la côte du Lac à Saint-Eustache.

Adam épouse Domitilde Landry, fille de Jean-Baptiste Landry et de Geneviève Paradis, le 2 septembre 1833, à Saint-Eustache.

Un seul témoignage confirme la participation d’Adam aux troubles de 1837 dans le comté des Deux-Montagnes. Le tout repose sur la déposition réalisée le 4 décembre 1837 par Pierre Janvry dit Bélair, aubergiste-tavernier à Saint-Eustache, devant le juge de paix M. J. Hays ; la même que celle mentionnée dans notre précédent article. Voici de quoi il s’agit.

Le déposant Bélair affirme avoir fuit le village sur un chaland en compagnie de Louis Adam et d’Eustache Dumoulin. Le groupe, alors sur la rivière des Mille-Îles, est alors intercepté par un certain J.-Luc Augé (Auger) qui leur aurait crié quelques bêtises et insultes. Janvry dit Bélair aurait répondu : « Tu es une canaille, je ne veux point aller avec toi ! » Le groupe autour d’Augé l’aurait immédiatement traité de « pomme de terre ». Leur canot est alors escorté jusqu’à la rive où quelques échanges tumultueux ont lieu. Malheureusement, nous ne savons ce qui advient de notre Louis Adam lors de cet événement.

En outre, nous savons qu’il est considéré comme un loyal sujet par Jean-Baptiste Paquin, son capitaine de milice, dans une liste datée du 11 septembre 1839.

Son nom se retrouve enfin sur une pétition des habitants de Saint-Eustache qui fait la promotion de la reconstruction de l’église paroissiale détruite lors de la bataille du 14 décembre 1837. Celle-ci est adressée au gouverneur Charles Theophilus Metcalfe, le 27 novembre 1844.

Louis Adam s’éteint selon toutes vraisemblances à Saint-Eustache, le 19 novembre 1884, à l’âge de 75 ans. Il est inhumé le 21 novembre dans le cimetière de la paroisse devant les témoins Alexandre Poirier et Francis Girardeau, tous deux cultivateur.

Références :

BAC, Feddocs, Lower Canada Rebellion looses claims 1837-1855, Project no 19-2, RG 19, series E-5-B (R200-113-0-F), volume 5482, no 190.

BAC, recensement de 1831, County of the Lake of Two-Mountains, St.Eustache Parish, bobine C-723.

BAC, recensement de 1842, County of the Lake of Two-Mountains, St.Eustache Parish, bobine C-728.

BAnQ, « Documents relatifs aux événements de 1837-1838 », Fonds Ministère de la justice, M-165-2, no 787, déposition de Pierre Janvry dit Bélair. 4 décembre 1837.

Registre de la paroisse de Saint-Eustache.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *