Godefroy Beaudet : député patriote de Vaudreuil

Né à Deschaillons le 24 octobre 1794, Godefroy Beaudet est le fils de Jacques et Marianne Trottier de Saint-Jean-Deschaillons dans le district de Trois-Rivières. Il s’établit aux Cèdres dans la seigneurie de Soulanges, dans le comté de Vaudreuil. Il est aussi propriétaire d’une terre à Côteau-du-Lac. Le 21 avril 1823, il épouse Zoé Lemaire Saint-Germain aux Cèdres dans la paroisse de Saint-Joseph-de-Soulanges. Elle est la fille d’Hyacinthe Lemaire Saint-Germain, arpenteur à Saint-Eustache. Puis, lors de la fondation de la paroisse de Saint-Polycarpe, dont il est l’un des principaux acteurs, il déménage son commerce sur les abords de la rivière Delisle.

Au niveau militaire, il est promu capitaine de milice le 29 juillet 1828 et atteint le grade de major par la suite. Élu député de Vaudreuil le 26 octobre 1830, Beaudet est nommé commissaire chargé de l’amélioration de la navigation sur le Saint-Laurent, des Cascades jusqu’au lac Saint-François, le 8 juin 1830. Par ailleurs, il est nommé juge de paix le 31 décembre 1831. En chambre, il appuie généralement le Parti patriote de Papineau, mais résigne son poste de député le 15 octobre 1831.

Dans le comté de Vaudreuil, il est l’un des plus fervents partisans des 92 Résolutions adoptées par l’Assemblée législative en 1834. Aux côtés des François-Xavier Desjardins, Joseph Rassette, Hyacinthe-Fabien Charlebois, Narcisse Valois et William Whitlock, il est l’un des principaux leaders patriotes de la presqu’île de Vaudreuil.

En ce sens, il participe à plusieurs rassemblements patriotes. Notamment le 28 avril 1834 où il est nommé sur un comité de comté pour la paroisse de Saint-Ignace lors d’une assemblée tenue à Vaudreuil. Étant vice-président de cette assemblée avec Antoine Saint-Julien, Narcisse Valois et Jean-Marie-Isidore Berthelot, Beaudet propose la première motion qui fait la promotion des 92 Résolutions dans le but de resserrer les liens de la colonie avec sa mère-patrie. Il participe aussi à l’assemblée du 26 juillet 1836 à Vaudreuil où il se distingue en secondant la 6e résolution prônant l’union de tous les Canadiens qui doivent se préparer à faire de nouveaux sacrifices et à faire preuve de vigilance afin d’obtenir les réformes désirées. Durant la même assemblée, il est nommé au sein d’un comité de correspondance en compagnie de plusieurs autres patriotes de la région tels Purcell, Watier, Roebuck, Dumouchel, Valois et Charlebois. Finalement, il est présent à un autre important rassemblement en ce même lieu le 6 août 1837. Il est le proposeur de la 6e motion voulant que l’assemblée adopte le plus vite possible des mesures pour améliorer les communications commerciales avec le Haut-Canada. Au même moment, il est aussi nommé sur le comité du comté de Vaudreuil pour la paroisse de Saint-Polycarpe en compagnie d’Antoine Lanthier.

Godefroy Beaudet ne prend pas une part active à quelconques conflits armés en 1837-1838. Il décède à Coteau-du-Lac le 27 mars 1855 à l’âge de 60 ans et 5 mois. Sa dépouille est inhumée dans l’église de Saint-Ignace deux jours plus tard. Notre petite chronique fera relâche durant la période des Fêtes. Nous en profitons pour souhaiter à nos lecteurs un joyaux Noël et une excellente année 2006. Nous serons de retour le 7 janvier prochain.

Références :

BIBLIOTHÈQUE de l’Assemblée nationale, Dictionnaire des parlementaires du Québec 1792-1992, Les Presses de l’Université Laval, 1993, 859 p.

La Minerve, 1er mai 1834 et 10 août 1837.

SÉGUIN, Robert-Lionel, Le mouvement insurrectionnel dans la Presqu’île de Vaudreuil 1837-1838, Montréal, Librairie Ducharme Ltée, 1955, 157 p.

The Vindicator, 29 avril 1834 et 2 août 1836.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *