Une fresque sur les patriotes à Saint-Eustache

La plupart de nos lecteurs connaissent probablement la fameuse et gigantesque fresque historique peinte à la Place-Royale de Québec, appelée « fresque des Québécois », celle-là même sur laquelle on peut observer les grandes personnalités de l’histoire québécoise, de Samuel de Champlain à Félix Leclerc, en passant par Jacques Cartier et Louis-Joseph Papineau. C’est l’entreprise Murale Création qui la réalisa. Cette même compagnie se verra confier la mission de réaliser quelques fresques historiques dans le Vieux-Saint-Eustache.

Le projet est l’initiative du Regroupement pour la promotion du Vieux-Saint-Eustache et de sa présidente Mme Barbara Chillas. Nous connaissons depuis quelque temps les premiers partenaires qui se sont joints au projet. D’abord, la députée du comté de Deux-Montagnes, Mme Lucie Leblanc, a remis une contribution de 25 000 $ provenant de son budget discrétionnaire. Les deux autres principaux partenaires sont la Ville de Saint-Eustache, présente depuis le début du projet, et le CLD de la MRC de Deux-Montagnes.

Le Regroupement pour la promotion du Vieux-Saint-Eustache a choisi l’entreprise Murale Création pour mener à bien ce vaste projet. Cette formidable entreprise de Québec a l’expertise et l’expérience en la matière : une vingtaine de leurs œuvres embellissent le paysage québécois, notamment celle des Québécois à Québec qui attire chaque année plus de deux millions de visiteurs, ce qui en fait, encore aujourd’hui, le deuxième site touristique le plus visité de la Ville de Québec. En fait, « à travers ces années de travail acharné, l’équipe de Murale Création s’est toujours distinguée par sa démarche artistique. Par un processus de concertation, Murale Création interagit avec les différentes personnes ressources, acteurs de la ville, élus, représentants des habitants, pour pouvoir refléter en images picturales soit leur histoire, leurs mémoires, leurs identités. De cette façon, tout en participant activement à l’embellissement et à la revitalisation du cadre de vie, les oeuvres de Murale Création s’intègrent à leur environnement et procurent un fort sentiment d’appartenance et de fierté de la population ».

La première de cette série de fresques historiques sera réalisée sur le principal pan de mur de la bâtisse abritant la chocolaterie Les gâteries de Nathalie et le fleuriste Monsieur Henri (14, rue Saint-Eustache, au coin de la rue Saint-Louis) dans le Vieux-Saint-Eustache. Un comité artistique, incluant des intervenants de tous les milieux, a d’ailleurs été mis sur pied afin de se pencher sur le concept.

Cette « fresque des patriotes » représentera une réunion des insurgés de Saint-Eustache dans une maison du village quelques heures ou quelques jours avant la bataille du 14 décembre 1837. Les passants pourront y observer plusieurs personnages historiques qui ont véritablement participé à la mobilisation patriote au sein du camp armé de la rivière du Chêne. Ceux qui connaissent les rébellions remarqueront notamment que les visages des individus représentés sont réellement ceux qui existaient à l’époque des troubles.

Dans ce contexte, nous avons personnellement été approché par le Regroupement afin de les aider en tant que consultant historique. Notre rigueur en la matière donnera certainement des résultats appréciables. Nos idées furent très bien accueillies par le Regroupement et les gens de Murale Création. Par exemple, nous avons pris soin de mettre de réels visages de patriotes sur chacun des personnages de la fresque et ce, afin qu’aucun anachronisme historique ne soit perceptible. Pour ce faire, les portraits dessinés en prison par le notaire Jean-Joseph Girouard de Saint-Benoît nous furent d’une aide précieuse, ceux-ci étant les seuls témoins visuels de ces individus. Par ailleurs, nous avons inclus dans la scène principale plusieurs petits clins d’œil relatifs aux rébellions de 1837-1838. Une légende accompagnera d’ailleurs la fresque pour une meilleure compréhension. Cette grande scène mesurera approximativement 6,71 mètres de largeur sur 3,12 mètres de hauteur.

À cela s’ajoute une fenêtre peinte en trompe-l’œil à la droite des deux fenêtres réelles situées tout juste en haut du même mur. Cette fenêtre en trompe-l’œil mettra en vedette un personnage central des troubles de 1837-1838. Nous ne pouvons évidemment vous en dire davantage… Cette représentation mesurera quant à elle environ 2 mètres de largeur sur 2,26 mètres de hauteur.

Enfin, dans le pignon du mur en coin, dans le haut complètement de la porte d’entrée, se trouvera un œil-de-bœuf d’environ un mètre de diamètre, autre clin d’œil historique aux événements qui se sont déroulés le 14 décembre 1837 à Saint-Eustache.

Au niveau technique, notons que tous les petits détails des peintures seront faits préalablement sur toiles en atelier, le reste (briques, architecture, fenêtres, végétation, etc.) sera effectué directement sur le mur. En ce qui a trait au type de peinture utilisé ainsi qu'au support retenu, les artistes opteront pour une peinture acrylique extérieure, le tout peint sur un « mur préparé », sur une toile de polyester marouflée et sur enduit lisse acrylique.

Mais qui sont donc les peintres qui réaliseront cette œuvre magnifique ? Les deux artistes à travailler à la réalisation de cette première fresque (et aux suivantes) sont Nathaly Lessard et Marie-Chantal Lachance de Murale Création. Elles se sont rencontrées au Cégep en art et ont par la suite poursuivi leurs études en arts plastiques à l’Université Laval, tout en suivant une formation complémentaire en enseignement. Elles travaillent aussi dans le domaine depuis dix ans. En 1997, elles créent leur propre entreprise de peinture murale (Sautozieux Création). Puis, en 2000, elles s’associent à la société française Cité de la Création, une entreprise fondée en 1978 ayant plus de 380 œuvres à son actif partout en Europe. C’est avec eux qu’elles réalisent la fresque des Québécois dans le Vieux-Québec. Depuis, elles ont réalisé vingt fresques dans la région de Québec et le Bas-Saint-Laurent.

Le début des travaux de la fresque des patriotes devrait débuter à la mi-août et devrait se terminer pour le Festival de la galette et des saveurs du terroir (15 et 16 septembre 2007). Ce sera à voir sans faute !

Référence :

La Concorde, 8 août 2007.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *