La place Chénier déménagée ?

Un article du quotidien La Presse, daté du 27 octobre dernier, relate cette bien triste nouvelle. La place Chénier, à Montréal, est bel et bien appelée à disparaître ou, à tout le moins, à être déménagée afin de permettre au CHUM d’ériger un nouveau bâtiment de recherche.

L’article dit : « La direction du CHUM retranchera six étages de son futur centre de recherche d’une hauteur projetée de 18 étages, pour ne pas porter ombrage au Vieux-Montréal. Mais afin d’y parvenir, elle fera disparaître la place Chénier, son monument qui date de 1895 […]. »

La fameuse statue du docteur Jean-Olivier Chénier, héros décédé en martyr lors de la bataille de Saint-Eustache le 14 décembre 1837, est située à l’angle de l’avenue Viger et de la rue Saint-Denis, tout juste à côté du carré Viger.

L’administration du maire Gérald Tremblay a néanmoins manifesté son désir de déménager la statue du leader patriote à la place Victor-Morin, située derrière, à l’angle des rues Saint-Antoine et Bonsecours.

La journaliste qui a rédigé l’article, Sara Champagne, n’a que de pauvres mots pour décrire les faits et gestes du chef patriote de Saint-Eustache. Par surcroît, elle conclut son papier en disant : « Ironiquement, M. Chénier était un médecin. » Un « ton insignifiant » aux dires de notre collègue et ami Gilles Laporte, expert en la matière insurrectionnelle.

Mais au fond, à bien y penser, nous secondons haut et fort les propos de M. Laporte qui affirme que : « Cette annonce nous semble plutôt porteuse d’espoir, d’abord parce que l’errance semble le lot de la mémoire de ce pauvre Chénier, ensuite parce que le héros de la bataille de Saint-Eustache a, de toutes façons, toujours mérité mieux que cette place exsangue en surplomb d’une autoroute. »

Référence :

La Presse, 27 octobre 2007.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *