John Phillips

John (Jean) Phillips est le fils d’un des plus illustres bureaucrates du village de Saint-Eustache en 1837, soit George Phillips (sa mère étant Marie Prud’homme). Son rôle politique demeure toutefois embryonnaire dans le contexte insurrectionnel. Il naît à Saint-Eustache le 8 mai 1811 et y est baptisé trois jours plus tard. Nous ne lui connaissons pas d’épouse. Durant sa jeunesse, il réside vraisemblablement chez ses parents au village de Saint-Eustache où son père est tanneur.

Phillips, tout comme son père, joue un rôle important dans la milice locale. En effet, il possède le grade d’enseigne aux côtés de Maximilien Globensky et Émery Féré au sein du Premier bataillon de milice du comté du Lac des Deux-Montagnes en 1834.

John Phillips ne participe qu’à un seul rassemblement politique. En compagnie de son père, il assiste à l’importante assemblée constitutionnelle tenue à Saint-Eustache le lundi 14 avril 1834. Cette vaste réunion est organisée par le clan loyal formé des familles Lefebvre De Bellefeuille, Globensky et Lambert-Dumont. La particularité de cette assemblée loyale repose sur le fait qu’elle se transforme subitement en rassemblement réformiste. En effet, la présence de plusieurs patriotes dans la foule a raison de l’organisation bureaucrate. Ces derniers se voient donc dans l’obligation de poursuivre leur assemblée chez le notaire Frédéric-Eugène Globensky où ils signent une adresse et adoptent cinq résolutions allant à l’encontre des 92 Résolutions adoptées plus tôt en 1834 par le Parti patriote.

Enfin, Phillips appose son nom sur une pétition des habitants de Saint-Eustache, le 27 novembre 1844, afin de favoriser la construction de l’église paroissiale détruite en 1837 à la suite de la rébellion. John Phillips décède le 5 décembre 1866 à Saint-Eustache, alors âgé de 55 ans. Il est inhumé deux jours plus tard dans le cimetière paroissial devant Toussaint Bélisle et Honoré Barbeau, les témoins.

Références :

BAnQ, Milice et défense, Documents antérieurs à la Confédération, Bureau de l’adjudant général, Bas-Canada, 1776-1850, RG 9, I-A-5, Registre d’officiers, bobine 8495.

BAC, Feddocs, Lower Canada Rebellion looses claims 1837-1855, Project no 19-2, RG 19, series E-5-B (R200-113-0-F), volume 5482, no 190.

La Minerve, 17 avril 1834, 15 mai 1834.

L’Ami du Peuple, 9 avril 1834, 16 avril 1834, 21 mai 1834, 5 juillet 1834.

Montreal Gazette, 8 avril 1834, 19 avril 1834.

Montreal Herald, 12 avril 1834.

Registre de la paroisse de Saint-Eustache.

The Vindicator, 15 avril 1834, 25 avril 1834.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *