Jacques Beauchamp

Jacques Beauchamp est issu d’une très grande famille de cultivateur. Il naît à Saint-Eustache le 17 octobre 1773 et est le fils de Jacques Beauchamp et de Marguerite Parent, de Sainte-Thérèse. Le 28 octobre 1805, il épouse à Saint-Eustache Marie-Marguerite Baulne, âgée de 16 ans, fille de Joseph Baulne et de Marie-Josephte Campeau. Deux des filles de Jacques Beauchamp, à savoir Arthémise et Marie-Reine, sont respectivement mariées à Abraham et François Aubry, tous deux impliqués en 1837. Les recensements de 1825 et 1831 nous confirment que Jacques Beauchamp réside au village de Saint-Eustache, sur la rue Royale (actuelle rue Saint-Louis).

Le 11 juillet 1825, il appose son nom sur une pétition des habitants de Saint-Eustache pour l’érection de sa paroisse.

Au niveau politique, on peut considérer à bon droit Jacques Beauchamp comme étant un constitutionnel. Deux principaux témoignages nous confirment le tout : D’abord il est jugé « loyal », tout comme son fils du même nom, par le docteur Charles Gordon O’Doherty qui réalise un recensement de l’allégeance des habitants de Saint-Eustache en septembre 1839 ; il est également considéré ainsi par Jean-Baptiste Paquin, son capitaine de milice, dans une liste rédigée le 11 septembre 1839.

Jacques Beauchamp n’est évidemment pas directement impliqué dans les troubles de 1837 à Saint-Eustache, ne participant à aucune assemblée publique dans la région des Deux-Montagnes. Toutefois, il semble avoir été victime des actes de déprédation de la part des hommes de John Colborne et Maximilien Globensky au moment de l’historique bataille du 14 décembre 1837 à Saint-Eustache. En effet, il réclame à la Commission des Pertes de 1837-1838 la somme de £26, 7 sols et 4 deniers « pour des effets pillés par les troupes et les volontaires ». Malgré sa non implication dans la rébellion de 1837 à Saint-Eustache, ses pertes sont évaluées à la baisse par le gouvernement, si bien qu’il ne reçoit que £20, 12 sols et 4 deniers.

Finalement, son nom se retrouve sur une « pétition des habitants de Saint-Eustache afin d’avoir l’argent nécessaire pour reconstruire l’église paroissiale » adressée au gouverneur Charles Theophilus Metcalfe et datée du 27 novembre 1844. Jacques Beauchamp décède vraisemblablement à Saint-Eustache le 30 mars 1851 à l’âge de 77 ans. Il est inhumé en ce lieu le 2 avril suivant.

Références :

Archives de l’évêché de Saint-Jérôme, Pétition des habitants de Saint-Eustache pour l’érection de la paroisse de Saint-Eustache, 11 juillet 1825.

BAC, Feddocs, Lower Canada Rebellion looses claims 1837-1855, Project no 19-2, RG 19, series E-5-B (R200-113-0-F), volume 5482, no 190 ; volume 3796, no 615, p. 813 ; volume 3796, no 911, p. 311 ; volume 3796, no 2326, p. 679.

BAC, recensement de 1825, County of the Lake of Two-Mountains, St.Eustache Parish, bobine C-718.

BAC, recensement de 1831, County of the Lake of Two-Mountains, St.Eustache Parish, bobine C-723.

Répertoire des Actes de baptêmes, mariages et sépultures (R.A.B.), P.R.D.H.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *