Nouveau livre : « Ludger Duvernay, Lettres d’exil, 1837-1842 »

Déjà un quatrième ouvrage pour moi. Je ne suis pas peu fier de vous présenter ce nouvel ouvrage publié chez VLB éditeur. Après Jacques Labrie, Écrits et correspondance (Septentrion, 2009), Portraits de patriotes, 1837-1838 – Œuvres de Jean-Joseph Girouard (VLB éditeur, 2012) et L’église de Saint-Eustache, une histoire mythique, patriotique et symphonique (Ville de Saint-Eustache), voici maintenant Ludger Duvernay, Lettres d’exil, 1837-1842 (VLB éditeur).

La correspondance de Ludger Duvernay durant ses années d’exil forcé aux États-Unis éclaire l’activité de celui qui fut l’une des figures centrales du mouvement des patriotes. Il a été, parmi ses compagnons relégués, l’homme indispensable qui faisait circuler les nouvelles et contribuait à coordonner l’action des uns et des autres. Le mouvement patriote n’était pas exempt de dissensions, notamment entre radicaux et modérés ; Duvernay, lui, faisait l’unanimité… ou presque. Duelliste impénitent, il avait le sang chaud et une opiniâtreté qui, si elle lui permit de tenir bon dans les circonstances les plus difficiles, lui valut aussi bien des querelles.

Avant, durant et après son séjour américain, Duvernay a été un journaliste accompli et prolifique, dirigeant entre autres le célèbre journal La Minerve. Si l’on ajoute à cela son implication à la tête de la société secrète des Frères chasseurs, et le fait qu’il ne fut rien de moins que le fondateur de la Société Saint-Jean-Baptiste, on voit se dessiner le profil d’un artisan incontournable de l’histoire du Québec.

Une présentation exhaustive de la vie de Ludger Duvernay précède dans cet ouvrage le recueil intégral des lettres envoyées par Duvernay des États-Unis, auxquelles s’ajoute une sélection de lettres reçues, retenues pour leur importance. Mentionnon aussi que la totalité des lettres retrouvées seront accessibles en format numérique sur le site web de la maison d’édition (www.edvlb.com).

La population est conviée au lancement qui aura lieu au Centre d’arts la petite église (271, rue Saint-Eustache, Saint-Eustache), le dimanche 22 février prochain, à 14 h. Pour les gens intéressés, le livre sera disponible sur place au coût de 30 $, et en librairie le 25 février. Au plaisir de vous rencontrer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *