Quoi de neuf pour 2010

Difficile de réinventer le genre. J’en suis conscient. Cependant, le sujet est toujours des plus intéressants et surtout, inépuisable et certains de ses fondements, encore d’actualité. Alors pour cette raison, je poursuis ma chronique « Histoire de 1837-1838 » dans les pages de L’Éveil pour une sixième année consécutive. La formule, qui a fait ses preuves je crois, reste la même : une relative alternance entre des articles biographiques, événementiels, conceptuels, etc., et le tout entrecoupé et parsemé d’actualité patriotique. Voilà tout.

Par ailleurs, je peux d’ores et déjà confirmer certaines choses. D’abord sur le plan personnel, un second ouvrage verra le jour à l’automne prochain. Ce deuxième livre portera spécifiquement sur les patriotes de 1837-1838. Détails à venir… Mais le concept en sera un de biographies et d’iconographies. Je collabore ensuite à un troisième opus, celui-là aux côtés d’un célèbre historien dans l’élaboration d’une correspondance d’exil bien particulière. Détails à venir plus tard aussi.

Je poursuis aussi ma série de conférences qui me mène ici et là au gré du vent québécois. Notamment, il est fort possible que je donne un cours – HIS4582 1837-1838 : Les Rébellions – à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) durant l’actuelle session d’hiver. Enfin, mon aide a été réquisitionnée dans le cadre de la rédaction d’un roman historique ayant comme toile de font l’époque insurrectionnelle dans la région de Saint-Eustache. Cette fiction, d’une saga historique sans précédent, est l’œuvre d’une des plus grandes auteures québécoises actuelles. Bref, une nouvelle année qui s’annonce déjà enlevante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *