Le drapeau des réformistes du Haut-Canada

Nous connaissons évidemment les principaux étendards bas-canadiens qui flottent lors des troubles de 1837-1838. Certains, toutefois, ne sont peut-être pas sans savoir que les réformistes du Haut-Canada possèdent aussi leur bannière.

Effectivement, ce drapeau est aussi appelé celui de la République du Canada. Sur un fond bleu-indigo, il est orné de deux étoiles blanches côte à côte, à cinq pointes chacune, accompagnées du mot Liberty. On croit que les deux étoiles représentent le Haut et le Bas-Canada, unis dans la lutte contre le gouvernement britannique. Il est dans la lignée des autres étendards créés à la même époque dans le mouvement d’éveil des nationalités en Europe et en Amérique du Sud.

De plus, on pense qu’il serait la première tentative de création d’une bannière nationale sans que les Britanniques y soient représentés avant l’adoption du gouvernement fédéral de l’unifolié canadien en 1965 que l’on connaît aujourd’hui.

Mais d’où vient ce drapeau haut-canadien? Il proviendrait de la goélette Anne lors de l’affrontement de Windsor en janvier 1838. Le commandant du bateau, le Dr Edward Alexander Theller, affirme notamment lors de son procès que le drapeau du gouvernement provisoire canadien avait été planté par les réformistes.

De nos jours, le drapeau des réformistes du Haut-Canada est exposé au Vancouver Museum et serait le seul exemplaire connu. Le texte explicatif de ce dernier nous dit qu’il flotta lors des rébellions de Mackenzie-Papineau en 1837-1838.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *