Une institutrice du Dr Labrie

Plusieurs questions demeurent sans réponse lorsqu’on aborde la question de l’origine de l’éducation à Saint-Eustache. Le célèbre Dr Jacques Labrie possède en ce domaine une expertise certaine. Nous n’avons malheureusement que trop peu de détails sur la fameuse école de filles fondée et dirigée par celui-ci.

Par exemple, nous ne connaissons presque rien de l’aspect architectural de ladite école. De combien d’élèves les classes étaient-elles formées ? Nous n’en avons aucune idée. Par ailleurs, qui étaient les institutrices engagées par le docteur afin d’enseigner aux jeunes eustachoises ? En réponse à cette question, nous pouvons désormais identifier quelqu’un.

C’est en lisant La Minerve du 19 octobre 1848 que nous avons appris l’identité de l’une des enseignantes de l’école élémentaire du Dr Jacques Labrie. En effet, le journal nous révèle ainsi le décès de mademoiselle Marie Clément, le 17 octobre de la même année, à l’âge de 56 ans. L’article du journal se lit comme suit :

Douce, affable et d’un commerce agréable, Mademoiselle Clément s’était acquis la confiance, l’estime et le respect de tous ceux qui eurent l’avantage de la connaître. Son aménité, c’était un modèle de vertus chrétiennes. Mademoiselle Clément fut dix ans institutrice sous M. le Dr Labrie, à Saint-Eustache jusqu’en 1829 et l’a été depuis à Montréal, dans une de nos meilleures académies de Demoiselles avec Mademoiselle Felton. Elle était sœur d’Edmond Clément, écuyer, notaire de cette ville.

Le recensement de 1831 confirme la présence de Mme Clément à Saint-Eustache cette année-là. Nos recherches n’ont toutefois pas permis de trouver de plus amples renseignements sur la demoiselle Clément.

Références :

BAC, recensement de 1831, County of the Lake of Two-Mountains, St. Eustache Parish, bobine C-723.

La Minerve, 19 octobre 1848.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *