Projets à venir pour la nouvelle année

C’est sur une note des plus optimistes que nous entreprenons une quatrième année de publication de nos chroniques portant sur l’histoire insurrectionnelle de 1837-1838 au sein du journal
L’Éveil. D’abord, nous tenons à souhaiter à nos lecteurs une merveilleuse année 2008.

Pour cette première chronique de l’année, nous avons pensé vous offrir un avant-goût des prochains grands dossiers historiques sur lesquels nous projetons de travailler cette année et dans les années à venir.

Nous comptons d’abord poursuivre dans la même veine en ce qui a trait au suivi de l’« actualité patriote ». Nous continuerons de fouiller les diverses sources de documentation afin de réaliser de nouvelles biographies de personnages tous plus obscurs les uns que les autres, mais qui ont tous, à leur manière, marqué l’histoire de notre région. Nous rédigerons plusieurs articles portant sur les différentes assemblées politiques, tant patriotes que loyales, qui se sont aussi déroulées dans les environs du comté des Deux-Montagnes entre 1834 et 1837.

Nous avons aussi voulu sortir un peu des sentiers battus. Nous nous sommes posés la question à savoir : Que se passait-il dans le monde au moment où se déroulaient chez nous les rébellions de 1837-1838? Cette actualité mondiale en 1837-1838 vous sera présentée pays par pays et échelonnée sur plusieurs mois.

Par le biais de nos travaux universitaires, nous avons aussi mis l’accent sur l’aspect historiographique des événements de 1837-1838. Nos lecteurs pourront ainsi se familiariser avec les différentes thèses et les différents historiens qui ont pris position dans le débat insurrectionnel. Enfin, une analyse économique de la crise agricole, en tant que principale cause des troubles, fera aussi l’objet de quelques articles. Enfin bref, une belle brochette de sujets attendent nos lecteurs pour cette année et les années à venir.

N.B. : Le recueil de nos chroniques de l’année 2007 sera bientôt disponible au coût de 15.00 $ à la Maison de la culture et du patrimoine de Saint-Eustache.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *